Trouver votre agence Demande de devis Devenez nounou

Garde d'enfant à domicile : Le réseau Family Sphere recherche plus de 500 intervenants en garde d'enfant ... - 21/09/2006

keyboard_arrow_left Retour

Le réseau Family Sphere recherche plus de 500 intervenants en garde d'enfant ... - 21/09/2006

Présent dans 18 villes de France, le réseau Family Sphere recherche de nouveaux intervenants afin d’accompagner son développement. Spécialistes de la garde d’enfants et du soutien scolaire, les agences du réseau Family Sphere recrutent étudiants, enseignants et professionnels de la petite enfance.

300 000 foyers français sont à ce jour en attente d’une solution de garde pour leurs enfants. Leurs attentes majeures ? Faire garder le petit dernier à la maison durant la journée, récupérer les enfants en fin de journée, trouver une solution au pied levé en cas de maladie contagieuse de l’aîné, s’assurer que les devoirs seront faits dès le retour à la maison…

Des attentes auxquelles répond Family Sphere, en proposant deux types de prestations : la garde d’enfants et le soutien scolaire à domicile. Présentes dans 18 villes de France (Angers, Brest, La Rochelle, Le Mans, Lille, Lorient, Lyon, Metz, Nancy, Nantes, Nice, Quimper, Rennes, Saint-Brieuc, Strasbourg, Toulouse, Tours et Valenciennes) les agences du réseau souhaitent aujourd’hui recruter de nouveaux intervenants pour faire face aux demandes croissantes des familles.

Etudiants et enseignants bienvenus

« Nous recherchons en priorité des étudiants ayant une expérience éprouvée de la garde d’enfants, avec un diplôme type AFPS (secouriste) ou BAFA », explique Michel Guierre, président de « Family Sphere développement » SAS. « Les profils professionnels de la petite enfance (BEP, CAP petite enfance) nous intéressent aussi pour les missions qui concernent les moins de trois ans. Et pour réaliser nos actions de soutien scolaire, nous recrutons également des enseignants, avec une qualification minimale Bac+3 validée par l’Education nationale. »

Des offres d’emplois qui tombent plutôt bien, en cette période de rentrée où la recherche d’un job fait partie des préoccupations majeures des étudiants. « Frais de scolarité, nourriture, bouquins, logements pour certains… la note est élevée. D’où la nécessité pour la plupart des étudiants d’avoir une activité professionnelle en parallèle des études », explique Nicolas, 19 ans, étudiant en 3ème année d’histoire à Toulouse. « Mais trouver un travail qui colle au planning des études, ce n’est pas si simple. D’où l’intérêt des étudiants pour le baby-sitting, qui se pratique le plus souvent aux horaires péri-scolaires. ».

Un job en toute sécurité

Encore faut-il trouver la bonne mission ! Avec les horaires adaptés, la famille sympa et la rémunération correcte ! "Le baby-sitting, c’est bien. Mais quand vous répondez à une annonce, vous ne savez jamais sur qui vous allez tomber » souligne Amandine, étudiante en école d’ingénieur à Lyon, qui a fait le choix de la sérénité en s’inscrivant chez Family Sphere. « Bosser pour Family Sphere m’apporte une vraie sécurité. Le responsable de l’agence a vu la famille et vérifié le sérieux de sa demande. Et puis, il y a un vrai contrat : c’est plus sécurisant pour nous, comme pour la famille », poursuit Amandine. « Et pas besoin de courir partout pour trouver le job », conforte Nicolas, qui vient de démarrer sa première mission pour Family Sphere et garde 6 heures par semaine un petit garçon de 8ans ½.

Côté rémunération aussi, Family Sphere rend les choses plus fiables. « Je suis certaine d’être payée, et mieux rémunérée qu’en travaillant au black », explique Stéphanie, étudiante en 3ème année d’économie sociale et familiale à Lévignac (31). Baby-sitter depuis ses 14 ans, Stéphanie, 23 ans, a longtemps travaillé pour une famille dont elle gardait les 4 enfants sur la base horaire de 4,5 €/heure. « Aujourd’hui, Family Sphere me permet de gagner le Smic horaire, soit un peu plus de 9 € /heure. A ce tarif là, ça dépanne vraiment pour les années d’études. De plus, le réseau est à notre écoute et nous propose même des formations pour améliorer encore nos pratiques ».

Autre avantage des structures officielles de garde d’enfants : elles permettent aux jeunes qui comptent faire carrière dans le secteur de conforter leur expérience. A l’exemple de Sylvie, 27 ans, qui garde à domicile à Nice une petite fille de 14 mois. « Après un début de carrière dans l’hôtellerie, j’ai souhaité réorienter mon activité vers le secteur de la petite enfance. J’ai passé mon BEP sanitaire et social il y a deux ans et je prépare actuellement mon entrée à l’école d’auxiliaire de puériculture. Mes activités pour Family Sphere me permettent d’assurer une continuité entre ces deux diplômes, en étant reconnue. Les certificats et références fournis par Family Sphere vont m’être très utiles pour la suite. »

Pour toute information complémentaire concernant les missions et les types de contrats proposés, contactez l'agence la plus proche de votre domicile

 Le réseau Family Sphere recherche plus de 500 intervenants en garde d'enfant ... - 21/09/2006