Vous souhaitez être rappelé ?
Le rappel sera réalisé pendant les heures d'ouverture de l'agence Family Sphere

Vous souhaitez être contacté(e) pour :

Conformément à la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à informatique@family-sphere.com. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Cliquez ici pour en savoir plus.

Déguisement : les déguisements qui font peur

Matériel Un drap blanc Une cape noire Des dents de vampire Une […]
Matériel Un drap blanc Une cape noire Des dents de vampire Une perruque Un chapeau Du maquillageLes princesses et super héros n’ont pas leur place à Halloween ! Le mot d’ordre est de faire peur. C’est donc la nuit où règnent les créatures des ténèbres : vampires, morts-vivants, sorcières et autres fantômes…Quelques astuces et accessoires permettent de transformer les enfants les plus innocents et adorables en d’affreuses créatures qui veulent faire régner la terreur ! Rassurez-vous, une fois les douze coups de minuit sonnés, ces personnages déplaisants prendront la poudre d’escampette jusqu’à l’année suivante (du moins, on l’espère !).Les 4 astuces pour transformer des enfants en personnages qui font peur
  1. Le déguisement de fantôme : un drap blanc usagé dans lequel on fait deux trous pour les yeux, suffit à transformer le plus adorable des enfants en un fantôme terrifiant !
  2. Le déguisement de vampire ou de sorcière : une cape noire associée à un masque effrayant ou un maquillage inquiétant et à une perruque ou un chapeau permet d’entrer dans la peau d’un de ces affreux personnages.
  3. Le maquillage qui fait peur : blanchir le visage à l’aide d’un pinceau avec du maquillage blanc, marquer le contour des yeux de noir ou de rouge, noircir les lèvres et dessiner une coulée de sang le long de la bouche, tracer des cicatrices sur le visage…
  4. Il ne reste plus qu’à entrer dans la peau de ces terrifiants personnages en leur inventant des noms, une démarche, une voix et des cris inquiétants…