Vous souhaitez être rappelé ?
Le rappel sera réalisé pendant les heures d'ouverture de l'agence Family Sphere

Vous souhaitez être contacté(e) pour :

* Champs obligatoires

Le groupe Family Sphère ayant désigné un Délégué à la Protection des Données auprès de la CNIL, conformément à la « Loi Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée et au RGPD, en justifiant de votre identité, vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification ou de suppression des informations vous concernant. Vous pouvez également pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement de vos données. Merci de nous adresser en ce cas un mail à dpo@family-sphere.com. Vous trouverez des informations exhaustives à propos de vos droits sur le site de la CNIL, à l'adresse https://www.cnil.fr.

Aidez votre enfant face à ses difficultés de prononciation

Les étapes qui mènent vers l’acquisition progressive des sons du langage sont […]

Les étapes qui mènent vers l’acquisition progressive des sons du langage sont essentielles pour le développement de l’enfant. La prononciation n’est qu’un élément de la communication. Mais elle s’avère primordiale car permettant aux adultes de comprendre, notamment, le niveau de langage de l’enfant. Que faire si votre enfant éprouve des difficultés à acquérir la bonne prononciation ? Quel est le développement « normal » du langage ? Voici des éléments pour vous aider à mieux appréhender cet apprentissage complexe.

L’apprentissage de la prononciation et les clés pour bien prononcer

Apprendre à bien prononcer les mots n’est pas simple ! Bouger la bouche, coordonner les muscles… un apprentissage complet qui se découpe en plusieurs phases.

Le babillement

Avec quelques semaines de vie seulement, votre enfant ne parle pas mais cette période est pourtant pleine d’efforts pour lui. Il va utiliser ses cordes vocales et émettre ses premiers sons, jouer avec sa langue et ses lèvres. Bébé ne parle pas, mais les sons de son environnement, et notamment votre voix, stimulent chez lui l’envie de communiquer.

De 4 à 9 mois, c’est le temps des babillements. Si bébé ne s’exerce pas et reste silencieux, il faut s’en préoccuper.

Les premiers mots

Après les tous premiers sons, voici que des mots se forment : papa, bébé, dodo. Les sons les plus rudimentaires à maîtriser apparaissent vite. La progression doit se faire de manière graduelle. Des phases de « régression » sont possibles. Ainsi, votre enfant va simplifier les mots avec des sons plus simples ou inventer des mots. Les voyelles sont privilégiées, les consonnes moins présentes… Mais elles arrivent, ne vous inquiétez pas !

A l’âge de 2 ans, votre enfant doit produire tous les sons et parler activement. Il ne maîtrise pas la prononciation de toutes les consonnes et voyelles, mais il doit être actif et moteur pour apprendre à parler. Inutile de faire répéter un mot mal prononcé en le demandant directement. Vous allez alors couper la conversation et bloquer l’enfant. Répétez vous-même le mot qui a mal été prononcé en insistant sur le ou les sons qui posent un problème.

Les premières phrases

Associer deux mots ne signifie pas « faire une phrase », mais la complexité articulatoire est réelle, même avec deux mots. L’intonation et la respiration deviennent essentielles pour se faire comprendre. Les suites de syllabes sont difficiles à maîtriser. Voilà pourquoi plusieurs mots peuvent avoir une prononciation acquise lorsqu’ils sont utilisés séparément. Mais dans une phrase, la prononciation va souffrir. C’est entre 2 et 3 ans que le bagage complet de voyelles et de consonnes se forme. Vers l’âge de 4 ans, tout est maîtrisé (voire parfois 5 ans pour certains sons plus difficiles).

Après l’âge de 3 ans, les mots peuvent encore être transformés, mais les phrases doivent rester cohérentes. Si les sons sont peu nombreux et que votre enfant utilise souvent des signes pour se faire comprendre, il faut s’en préoccuper. Comment agir ? Parlez à votre enfant lentement et clairement, avec un vocabulaire varié et des sons biens prononcés.

Aidez votre enfant en cas de difficultés de prononciation

L’apprentissage de la prononciation se déroule de 1 à 5 ans. Ne vous alertez pas en cas de régression ou en cas de difficultés marquées. N’oubliez pas l’effort nécessaire pour coordonner des dizaines de muscles et produire des sons adaptés. Il s’agit d’un effort très important pour l’enfant, qui ne doit pas vous faire peur à la moindre difficulté. 

Pour rappel, voici quelques repères :

  • Avant 18 mois, il est normal que l’enfant coupe ses mots.
  • Avant 2 ans, il est normal que le tout-petit ait de la difficulté à produire un mot composé de deux syllabes différentes.
  • Avant 4 ans, certaines syllabes complexes peuvent encore poser un problème (certains sons, comme « ch » et « j »).

Quand consulter ? Si votre enfant a du mal à se faire comprendre et si la prononciation n’évolue pas, consultez votre médecin généraliste. Il pourra vous orienter selon les besoins vers un orthophoniste. Les difficultés de prononciation se règlent dans la plupart des cas assez facilement. Ne négligez pas l’avis de proches – amis ou famille – pour vous alerter et vous conseiller face à des difficultés de prononciation de votre enfant.