Vous souhaitez être rappelé ?
Le rappel sera réalisé pendant les heures d'ouverture de l'agence Family Sphere

Vous souhaitez être contacté(e) pour :

Conformément à la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent. Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser à informatique@family-sphere.com. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant. Cliquez ici pour en savoir plus.

Mon enfant aime jouer et se salir, est-ce normal ?

Traces de craie sur le pull, boue jusqu’aux genoux ou encore sable […]

Traces de craie sur le pull, boue jusqu’aux genoux ou encore sable qui s’invite dans les cheveux. Vous récupérez souvent votre enfant « sale » après une journée à l’école, au centre aéré ou avec nounou ? C’est une excellente chose. Trop souvent, le réflexe d’interdire aux enfants de se salir est donné, mais il est néfaste pour leur développement. Explications. 

Jouer et se salir, quel plaisir

Jouer sans penser aux conséquences et notamment à la saleté, c’est pour l’enfant l’occasion de s’amuser et de développer totalement sa quête sensorielle. La terre, le sable, l’eau… « Patouiller » est un vrai bonheur pour le toucher, l’attention aux détails et la compréhension de ce qui nous entoure.

Mais alors, sans limite, votre enfant va revenir couvert de boue de la tête aux pieds ? Non. Cette liberté laissée est une preuve de confiance de votre part et un premier pas vers l’autonomie. En limitant le « droit de se salir » et en abordant le sujet comme un « quota », les enfants auront tendance à exagérer leurs exploits et à se salir volontairement. Au contraire, si la saleté n’est pas un sujet tabou, l’enfant va se poser ses propres limites.

Après la saleté vient le moment de se laver. Si votre enfant est « cracra », alors il sera à l’écoute pour apprendre à se laver, se savonner et de nouveau sentir bon. Vous pourrez en profiter pour expliquer l’intérêt du panier à linge. En résumé, l’activité est source d’apprentissage et peut servir de base pour responsabiliser votre enfant.

La saleté, bonne pour l’immunité

« Pour leur santé, laissez-les se salir ». Cette phrase – qui est aussi le titre d’un livre signé du Dr Pierre Popowski – résume bien l’approche que pourraient avoir tous les parents pour assouplir leur vision de la saleté. Oui, jouer dehors dans le jardin, dans un parc, au bord de la plage ou encore sur un chemin peut se faire proprement. Mais la saleté fait partie du jeu, et est même parfois utile. L’exposition à la poussière ou encore la proximité des animaux permet de développer des anticorps et de se protéger de certaines allergies.

Cette idée est celle des tenants de la « théorie hygiéniste », selon laquelle le système immunitaire des enfants ne se développe pas correctement à cause d’un excès d’hygiène. Nos vies sont-elles trop aseptisées ? Plutôt que de faire une croix sur le ménage et l’hygiène (nécessaire), jouer en laissant les enfants se salir est une solution pour éviter certains troubles.

Les bonnes règles d’hygiène

  • Les mains sont à laver régulièrement avec de l’eau et du savon. On peut jouer, mettre les mains dans la terre et le sable et découvrir les trésors de notre monde, mais une bonne hygiène des mains reste la base de retour de toute exploration. Il faut toutefois parfois laisser les mains aller vers la bouche. Une étude montre que les enfants qui portent leurs doigts sales à la bouche ont moins de résultats allergiques positifs que ceux qui n’ont pas cette habitude.
  • Le monde animal a du bon. Visiter une ferme alors que votre enfant est jeune ou encore avoir un animal de compagnie sont autant de solutions pour limiter l’apparition de pathologies respiratoires par la suite.
  • La chambre de votre enfant doit être un sanctuaire. Si, comme nous venons de le voir, il faut faire des concessions et laisser votre enfant se salir, la chambre doit rester un lieu à l’hygiène soignée dans les moindres détails. Réduisez la présence de livres et de vêtements qui stockent la poussière, tout comme de tapis et autres moquettes. Lavez régulièrement les jeux et jouets ainsi que les peluches.