Vous souhaitez être rappelé ?
Le rappel sera réalisé pendant les heures d'ouverture de l'agence Family Sphere

Vous souhaitez être contacté(e) pour :

* Champs obligatoires

Le groupe Family Sphère ayant désigné un Délégué à la Protection des Données auprès de la CNIL, conformément à la « Loi Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée et au RGPD, en justifiant de votre identité, vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification ou de suppression des informations vous concernant. Vous pouvez également pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement de vos données. Merci de nous adresser en ce cas un mail à dpo@family-sphere.com. Vous trouverez des informations exhaustives à propos de vos droits sur le site de la CNIL, à l'adresse https://www.cnil.fr.

Peur de la séparation : voici des jeux pour aider votre bébé à mieux la gérer

L’angoisse de la séparation est une étape logique du développement de l’enfant. […]

L’angoisse de la séparation est une étape logique du développement de l’enfant. Elle intervient en règle générale à l’âge de 8 mois. L’enfant prend conscience qu’il est une personne à part entière. Surtout, il parvient à distinguer son entourage proche des personnes inconnues. Un progrès énorme qui explique les expressions parfois fermées ou emplies de timidité face à un visage qui n’est pas familier.

La peur de la séparation et ses manifestations

Au-delà de ce distinguo parmi les gens qui sont en contact avec lui, votre enfant va aussi développer une peur : celle de l’abandon ! En l’absence de parents, frères, sœurs ou grands-parents, bébé peut penser qu’il sera seul pour toujours. Pour lui, ne pas voir une personne ou un objet, cela signifie sa disparition.

Comment repérer les premiers signes qui témoignent de l’angoisse de la séparation ?

  • Bébé se met à pleurer lorsqu’il est seul ou en compagnie d’une personne qu’il ne connaît pas/peu. 
  • Hier heureux dans les bras d’un de vos amis, bébé ne veut plus être porté par n’importe qui.
  • Dans un lieu qu’il ne connaît pas, votre enfant n’est pas rassuré et est agité.

Le jeu pour réduire la peur de la séparation

Oui, de petits jeux peuvent habituer votre enfant à ne plus être tout le temps avec vous, et même à apprécier les moments seul. En voici deux exemples.

Le cache-cache ou « jeu du coucou »

Avec bébé, pas la peine d’effectuer un cache-cache dans la maison ou dans le jardin. Le simple fait de masquer votre visage équivaut pour lui à une « disparition ». Vous pouvez jouer avec votre enfant en vous cachant le visage et en agrémentant cette étape d’un petit « il est où papa » ou « elle est où maman« . En s’habituant à ce jeu, votre bébé prendra confiance. Vous pourrez alors augmenter légèrement la période pendant laquelle vous vous cachez le visage pour lui faire comprendre que vous revenez toujours.

Cacher les jeux

Lorsque votre enfant est à l’aise sur son tapis d’éveil et qu’il parvient à se retourner facilement, utilisez ses facultés pour organiser un jeu dans lequel vous allez cacher des jouets. Prenez un des jeux qui est à portée de bébé, et cachez-le par exemple sous un coussin ou derrière une peluche. Laissez-le apparaître légèrement pour que bébé puisse le voir. Il verra que même en étant éloigné, l’objet n’a pas totalement disparu.

Les peurs des enfants sont par nature irrationnelles et il est souvent difficile de les appréhender lorsque l’on est adulte. Même si une peur peut vous paraître ridicule, il est important de faire preuve d’empathie et d’écouter votre enfant. Les mots choisis pour débloquer la situation tout comme vos gestes de réconfort ont une importance.

Dans le cas précis de la peur de la séparation pour un enfant âgé de moins d’un an, les câlins et moments calmes sont importants. De même, des mots doux et un langage posé peuvent aider à calmer une situation et à redonner confiance à votre enfant.